top of page

Tuto guide assemblage : monter son PC soi-même

Notre vie informatique commence avec un PC acheté en magasin et qui est déjà monté et prêt à l’utilisation. Puis vient le moment où l’on se débrouille avec la «bête» et que l’on veut aller plus loin. Et plus on devient exigeant avec sa machine, plus on a besoin de matériel spécifique et «sur mesure». Les PC déjà montés ne correspondent plus à nos besoins et leur qualité n'est pas toujours top (alimentation poussive, carte graphique bas de gamme, RAM bon marché, …).

Remarque: guide publié en 2007 sur libellules.ch , un peu vieillot mais semble encore tenir la route ! Merci à Tzieber pour cet excellent travail. Dommage que l'on ne te croise plus sur libellules.net

Le problème ? La peur de se lancer et de ne pas réussir, ou pire, casser des composants en les montant. Nous allons donc voir dans ce dossier comment choisir les composants adéquats, vérifier s'ils sont compatibles entre eux et les monter de façon correcte. Attention, personne n'est à l'abri de la casse et ce dossier est ici à titre informatif. Aucune responsabilité ne pourra être retenue à l'encontre de Libellules.ch et à l'auteur de ce guide si vous faîtes de la casse ! Vous voilà en garde, nous pouvons aborder notre dossier étapes par étapes. J'ai donc choisis de procéder en quatre parties distinctes, à savoir : · 1. Choisir les composants

· 2. Le montage

· 3. Installation d’un système d’exploitation

· 4. Vérification du bon fonctionnement

· 5. Annexes utiles (articles / liens / conseils / ...)

Si vous ne connaissez strictement rien au hardware ou n'êtes pas sûr de ce que vous entreprenez, lisez le guide en entier avant toute chose et suivez les liens qui y sont mentionnés !


1. Choisir les composants Lorsqu'on souhaite monter son PC soi-même, la première étape est de réfléchir aux composants dont nous allons faire usage. Cette opération demande quelques notions en hardware et surtout demande d’être à jour avec les nouveautés. La meilleure chose pour ce faire est de consulter des sites spécialisés en hardware et de fréquenter leurs forums. Donc notre première question est : à quelle utilisation mon PC sera-t-il destiné ? Je vous rends attentif au fait de bien réfléchir à toutes les possibilités, car il serait dommage pour votre porte monnaie de devoir réinvestir dans du nouveau matériel après quelques mois (voire semaines). Je vous propose de diviser les configurations dans trois catégories distinctes (mais bien entendu non-exhaustives !) : · la bureautique

· le multimédia

· le «tout terrain»


La bureautique L’utilisateur souhaite utiliser son PC pour faire de la bureautique (Word, Excel, Comptabilité), aller voir ses mails et surfer sur Internet. Dans ce cas, l’acquisition d’une carte graphique moyenne ou haut de gamme est inutile. Pas besoin d’avoir beaucoup de RAM, ni un disque dur de grande capacité. Le multimédia Ce type de PC est destiné à une utilisation axée sur les jeux, le visionnage de films, l’écoute de musique. La machine pourra, par exemple, trouver sa place comme remplaçante de la chaîne HI-FI et du lecteur de DVD en plus de permettre de jouer et de surfer. On attend de cette configuration qu’elle soit relativement puissante et que la plupart des applications soient fluides et de bonne qualité. On partira sur cette base dans ce tutoriel, car c’est sans doute celle qui est la plus répandue chez les utilisateurs. Le tout terrain C’est la configuration pour l’utilisateur avancé, celui qui touche à tout et qui a besoin de puissance pour utiliser des programmes gourmands (tel que le développement sur les logiciels 3D ou ceux qui ont besoin de beaucoup de puissance de calculs). C’est également la configuration pour les hardcore gamers qui veulent pouvoir jouer avec tous les détails au maximum et avec des résolutions très élevées. Il s’agit donc ici d’une option en générale très chère (2 cartes graphiques haut de gamme, beaucoup de RAM avec des bons timing, processeurs très puissants, disques durs de haute capacité souvent montés en RAID, …) C’est bien, mais tout ça ne me dit pas comment je vais choisir mes pièces !!! On y arrive Maintenant que l’on a vu les différentes catégories de PC, on va pouvoir choisir nos composants. En effet, un PC de bureautique va coûter beaucoup moins cher qu’un PC tout terrain. Nous n’allons pas parler de la configuration tout terrain dans ce tutoriel. Les personnes qui utilisent de telles configurations sont déjà largement au courant de comment l’on monte un PC ou ont les moyens de se payer des configurations professionnelles. Le PC de bureautique est généralement composé comme suit :

· 1 carte mère intégrant le chipset audio et le chipset graphique

· 1 processeur

· 512mo de RAM

· 1 disque dur

· 1 lecteur/graveur de DVD-RW

· 1 alimentation (parfois incluse avec le boîtier)

· 1 boîtier

· Windows

On rajoutera au PC multimédia : · 1 carte graphique moyen-haut de gamme

· 1 à 2 go de RAM

· 1 disque dur supplémentaire

· 1 carte son

· 1 carte tuner TV

· Windows XP Home (ou Media Center) -> Vista Home Premium (ou Ultimate)

On remarque tout de suite que le PC multimédia comporte plus de matériel, donc est plus cher à l’achat. Il est à noter que toutes les pièces ne sont pas nécessaires, tout dépend de l’utilisation finale. Par exemple, la carte son et la carte tuner TV ne sont pas indispensables si vous n’êtes pas un accro du son parfait (les cartes son embarquées sont déjà très bien) et si vous ne souhaitez pas connecter votre PC à votre antenne TV. Il s’agira d’embarquer une carte tuner TV dans le cas où l’on souhaiterait créer un media center de salon par exemple. Qu'est-ce qui va me permettre de choisir mes composants ? Attention, cette étape est la plus cruciale de toute. En effet, le choix des composants est assez difficile et il faut s'être renseigné un minimum avant d'en faire l'acquisition. Vous trouverez des test de produits sur les sites spécialisés dans le hardware (matbe.com, hardware.fr, vtr-hardware.com, ...) ou vous pouvez vous renseigner directement dans un magasin spécialisé (Prodimex, TopD, 1000ordi, ...). Il faut bien se rendre compte que l'on va choisir des pièces en fonction de l'utilisation finale du PC. Certains composants coûtent vite cher et une erreur peut-être très ennuyeuse car il ne sera pas possible de retourner le matériel au magasin (ou très rarement). Les pièces cruciales sont : · La carte mère

· Le processeur

· La carte graphique

· La RAM

Le mieux en cas de doute est de faire appel à des connaisseurs sur des forums (Libellules.ch, section Hardware) et de demander si la configuration que vous comptez prendre est bien telle quelle et si les composants sont compatibles entre eux. Si vous souhaitez disposer d'un appui pour le choix d'une configuration complète, vous pouvez vous rendre sur http://www.clubic.com/article-13957-1-l ... rence.html. Ils mettent chaque mois à jours cinq types de configurations.


2. Le montage Une étape simple, mais un minimum de minutie et de patience est nécessaire. Il est fortement déconseillé d'utiliser un tournevis aimanté et il faut prendre le soin de se décharger de l'électricité statique que l'on a sur soi (bracelet antistatique, toucher du métal, ...). Pour commencer, préparer le matériel dont vous aurez besoin, le mieux étant d'avoir un espace assez grand et de pouvoir étaler toutes les pièces devant vous :

· Tournevis cruciforme

· Le boîtier

· La carte mère

· Le processeur

· La RAM

· Les périphériques optiques (lecteur DVD, ...)

· Le disque dur

· La carte graphique

· Les autres cartes PCI

· L'alimentation


Matériel au complet Maintenant que tout votre matériel est devant vous, il ne reste plus qu'à l'assembler. Alors allons-y étapes par étapes. Je vous conseille de ne pas monter les cartes PCI dès le début, mais plutôt de les ajouter lorsque votre système d'exploitation est fonctionnel. Ceci afin de tester si les composants vitaux fonctionnent correctement (c'est en général les cartes additionnelles qui causent des problèmes de drivers ou de compatibilité et qui rendent le PC instable, c'est pourquoi nous les installerons seulement lorsque l'on sera sûr que le PC fonctionne ) Etape 1 : préparer le boîtier

Le boîtier Ouvrez votre boîtier. En général, il s'agit de trois vis disposées à l'arrière du boîtier sur le côté droit. Sur certains modèles, il faut démonter les deux côtés, car l'emplacement pour la carte mère peut-être retiré pour un montage plus aisé (mais de tels boîtier sont rares).

Intérieur du boîtier Familiarisez-vous avec le boîtier et repérez bien les différentes parties : emplacement pour la carte mère, l'alimentation, les périphériques optiques, les disques dur et les cartes d'extensions (graphique et PCI). Etape 2 : le montage de la carte mère

La carte mère montée Placez la carte mère dans le boîtier et vissez la aux endroits prévus à cet effet. Dans certains boîtiers, l'ajout de support est nécessaire.

Les vis se placent en fonction du format de votre carte mère (ATX, BTX, …) Prenez soins de vérifier que la carte mère est bien fixée ! La carte mère ne doit plus bouger.

N’oubliez pas le cache fourni avec votre carte mère Etape 3 : le montage du processeur :

Un ventilateur et le processeur Faîtes très attention lors de cette opération, un processeur est très fragile ! Veillez à le monter dans le bon sens (un angle est marqué d'un triangle, ce triangle se retrouve sur le support du processeur de la carte mère. Au besoin, référez-vous au guide de montage de votre processeur).

Attention à bien repérer le sens de montage, ici l’angle marqué est en bas à gauche Attention à bien placer et fixer le ventilateur sur le processeur ! Si cette étape n'est pas effectuée correctement, votre processeur pourrait brûler ! A l'heure actuelle, la plupart des processeurs sont fournis en bundle (en boîte) avec le ventilateur et la pâte thermique déjà posée. Si ce n'est pas le cas, vous devrez également acheter la pâte thermique et le ventilateur !

Le processeur et le ventilateur sont en place sur la carte mère Etape 4 : La RAM

La RAM est très simple à monter. Repérez les emplacements sur votre carte mère et insérez-y votre barrette. Faîtes attention au sens de la RAM, un détrompeur est présent environ au ¾ de la barrette. Normalement, la barrette devrait s'enfoncer sans problème. Si ce n'est pas le cas, revérifiez le sens et retenter de l'enfoncer. Pensez à bien fermer le deux fermoirs

Vérifiez bien le sens de montage Si vous avez deux barrettes de RAM, placez les en 1ère et 3ème position. Ceci afin de profiter du DUAL CHANNEL. Etape 5 : Les périphériques optiques

Sur certains modèles de boîtiers, des « rails » à fixer sur vos périphériques sont fournis et doivent être montés sur les côtés de vos lecteurs pour être insérer dans le boîtier. Ils permettent d'insérer et d'enlever facilement votre matériel. Sur les autres boîtiers (la majorité), il faut placer votre lecteur et le visser. C'est une opération très simple et qui ne nécessite pas plus de commentaires de ma part.

Le système de montage par rail Etape 6 : Le disque dur

La même chose que pour l'étape 4 ! La seul différence vient du fait que le disque se trouve dans une baie plus petite et non visible de l'extérieur (logique non ? :D)

Serrez bien les vis, cela empêchera les vibrations Etape 7 : La carte graphique sur slot PCI-Express

Le slot PCI-E, on veillera à bien y enfoncer la carte graphique Première chose à faire : retirer le cache devant le slot, sinon vous ne pourrez pas insérer votre carte graphique. Une fois que c'est fait, ouvrez la sécurité du slot (bascule au bout du slot) et enfoncez votre carte à l'intérieur. Normalement, la sécurité doit se refermer toute seule. Vissez votre carte au boîtier. Et... c'est tout !

La carte graphique dans son slot Etape 8: L'alimentation

Cette étape aurait pu être faîte en même temps que la préparation du boîtier (étape 1), mais je le fais tout à la fin pour ne pas être ennuyé avec les fils ! Attention, sur certains boîtiers il est impératif de monter l’alimentation en premier lieu. Au risque de ne plus pouvoir l’installer à cause de la carte mère qui gène ! Glisser votre alimentation à l'endroit prévu à cet effet et vissez là au dos du boîtier (4 vis, un seul sens possible). Sur certain boîtier, un adaptateur est fourni car la baie pour l'alimentation est très grande. Si votre alimentation est de plus petite taille, vous aurez besoin de fixer l'adaptateur. (donc vous fixerez votre adaptateur et après vous glisserez l'alimentation sur le boîtier et la visserez) Etape 9 : Le câblage

Le câblage est devenu assez simple avec l'arrivée de la norme SATA, les câbles sont devenus beaucoup plus compactes et donc l'espace dans le boîtier est préservé. Branchez le câble d'alimentation à la carte mère (c'est le plus gros câble). Au besoin, vous devez brancher un câble 4 pins sur la carte mère. Avec le matériel moderne, c'est une étape quasiment obligatoire.

Les deux câbles alimentant la carte mère Branchez ensuite votre nappe IDE sur la carte mère et ensuite sur votre lecteur optique. Puis branchez-y l'alimentation.

Vous ne pouvez pas les enfoncer à l’envers, tous les câbles ont des détrompeurs ! Branchez votre câble SATA sur la carte mère, puis sur le disque dur. Branchez-y l'alimentation

En général, les prises SATA se trouvent assez bas sur la carte mère Branchez la carte graphique à l'aide du connecteur PCI-E (c'est un emboût à 6 pins). Toutes les cartes graphiques n'en ont pas besoin. Mais si il est présent, vous devez le monter! Sinon vous prenez le risque que la carte graphique soit sous alimentée et que votre système soit instable !

La fiche d’alimentation PCI-E est indiquée, impossible de la louper Et pour finir, branchez les fils de votre boîtier sur la carte mère. Pour cela, référez-vous au manuel fournis par le constructeur de la carte mère.

Pour ne pas vous tromper, référez-vous au manuel

Certaines cartes mères sont livrées avec des adaptateurs facilitant le montage des switchs Laissez les fils comme ils sont pour l'instant, vous les accrocherez entre eux plus tard si vous le souhaitez (meilleur aération du boîtier et moins de désordre (personnellement, je ne le fais pas )

Un câblage propre et aéré Etape 10 : Finition et premier test

Branchez votre écran, votre souris et votre clavier à l'arrière du boîtier. Bien ! Vous avez terminé de monter les pièces vitales de votre PC et vous les avez branchées. Il n'y a plus qu'à voir si tout fonctionne maintenant ! Au premier démarrage, une grande vigilance est requise. Gardez une main près du switch « on/off » de votre alimentation. Si le ventilateur du processeur ne tourne pas lors du démarrage, éteignez immédiatement le PC et vérifiez les branchements. Bon, première chose vous essayez de démarrer votre machine. Si rien ne se passe, c'est que vous avez oublié de brancher l'alimentation au secteur, oublié de mettre le switch d'alimentation sur 1 ou que vous avez mal branché les fils du boîtier. Deuxième chose, votre PC démarre et tout va bien ou il démarre mais émet des bips. Dans le second cas, référez-vous au manuel de votre carte mère pour en connaître la signification ou consulter ce lien : http://www.vulgarisation-informatique.com/bips-bios.php Prochaine étape : vous avez déjà un disque dur avec un système d'exploitation et vous comptez l'utiliser pour ce premier démarrage (fortement déconseillé) ou vous installez un système d'exploitation propre (très recommandé).


 

Installation d’un système d’exploitation Allumez votre machine et insérez le CD d'installation de votre système d'exploitation. Redémarrez votre PC et appuyez sur F8 (ou autre touche indiquée au bas de la page de démarrage) et choisissez de démarrer depuis le lecteur optique. Suivez les étapes affichées à l'écran. ATTENTION, sous Windows XP vous aurez peut-être besoin d'une disquette pour déclarer les drivers SATA).

Installation de Windows XP Si l'installation plante, il y a fort à parier que votre matériel est en cause. Retentez tout de même de relancer l'installation. Si rien ne marche, passez poser la question sur le forum ! On tentera de vous aider !


Vérifier le bon fonctionnement du PC L'installation s'est bien passée et vous êtes arrivé sur votre bureau. Alors maintenant, vous n'avez plus qu'à installer les drivers liés à votre matériel. Avec Windows, la plupart des drivers sont déjà intégrés et s'installent automatiquement. Cependant, il est indispensable d'installer les drivers pour la carte graphique, au risque d'avoir des performances assez faible (mais vous n'êtes pas obligés de le faire tout de suite). Si tout est fonctionnel, vous pouvez alors installer le reste des composants (les cartes PCI) et voir si elles fonctionnent. Si elles fonctionnent (après installation des drivers) vous pouvez éteindre le PC et fermer votre boîtier pour le mettre dans sa position finale. Branchez le câble réseau et démarrez votre machine. N'oubliez pas que la première chose à faire avant d'aller sur Internet est de vous munir d'un logiciel Antivirus !!! Faites les mises à jour de Windows et utilisez votre PC normalement. Voilà, le tutorial touche à sa fin. Si vous êtes arrivé là sans casse et avec un système qui fonctionne, c’est que vous savez désormais monter un PC vous et que vous pouvez éventuellement vous renseigner sur certaines techniques spécifiques au hardware «(tel le watercooling, l’overclocking et j’en passes). J’espère que tout ce sera bien passé et vous remercie de m’avoir lu. Tzieber

173 vues0 commentaire
bottom of page