Infomaniak lance une alternative indépendante à Gmail et Google Drive

Infomaniak lance un écosystème sans publicités et respectueux de la vie privée pour stocker ses documents, ses photos et gérer ses emails, rendez-vous et vidéoconférences dans un cloud souverain qui est développé et hébergé exclusivement au cœur de l’Europe. Disponible à l’adresse Etik.com, ce service inclut 15 Go pour stocker, partager et collaborer en ligne et 20 Go pour son adresse électronique. Active depuis plus de 25 ans, l’entreprise affiche une croissance de son chiffre d’affaires de 32.35% en Europe. Elle est soumise au RGPD, utilise exclusivement de l’énergie renouvelable, compense ses émissions de CO2 à double et s’engage à ne pas intégrer de la publicité ou d’analyser les données des utilisateurs.


La solution offre :

1 adresse e-mail de 20 Go (avec synchronisation des contacts et rdv)

1 service de stockage avec 15 Go (compatible avec Microsoft Office)

Et aussi une solution de vidéoconférence kMeet illimitée et un service de transfert qui permet de partager jusqu'à 50 Go de données.

C'est gratuit à vie pour tous les résidents européens.

0 publicité, aucune analyse de données, 100% développé et hébergé en Suisse.

Pourquoi penser à quitter Google/Microsoft ?


Exploitation des données (publicités et IA)

Monopole (enjeu politique et économique)

Dépendance technologique

Moins de création d'emplois

Souveraineté européenne et maîtrise technologique

Ecologie (chaleur des serveurs non revalorisée)

Pourquoi une telle offre ?


Voici ce que répond Infomaniak

« Nous avons décidé d’ouvrir notre écosystème à tous les étudiant(e)s et les particuliers qui souhaitent confier leurs données à une entreprise indépendante, non cotée en bourse et qui crée de l’emploi dans la région et développe un savoir-faire au niveau local sans faire de compromis sur l’écologie » explique Boris Siegenthaler, fondateur et directeur stratégique d’Infomaniak.


Où est le piège ?


"Le but, on ne le cache pas, c'est de faire rayonner notre image de marque et nos engagements. Notre problématique, c'est que nous devons avoir une taille critique pour accélérer le développement de nos propres technologies pour garantir à nos clients que leurs données sont traitées par des logiciels qui respectent la vie privée et dont le for juridique est basé en Suisse dans le respect du RGPD" clarifie Thomas Jacobsen, directeur de la communication.


Lire le communiqué de presse

590 vues0 commentaire